Logo Kriss-Laure

Les produits "sans lactose" : pour qui, pourquoi ?

11/03/2019

Il existe de plus en plus de versions « sans lactose » de produits laitiers comme les fromages. Toutefois, la plupart des intolérants au lactose supportent bien de petites quantités de lactose.

Qu’est-ce que le lactose ?

Le lactose est le principal sucre du lait, d’où il tire son nom. Il est exclusivement présent dans le lait et les produits laitiers, à hauteur d’environ 5 % dans le lait de vache demi-écrémé. Dans les fromages très affinés comme le gruyère, il est en revanche quasiment absent.

D’où vient l’intolérance au lactose ?

Chez l’humain, c’est l’enzyme appelée « lactase » qui permet de digérer le lactose. Présente naturellement chez les bébés, l’activité et la quantité de lactase diminuent généralement avec l’âge, jusqu’à parfois être en quantité insuffisante pour digérer le lactose présent dans l’alimentation. S’il n’est pas correctement métabolisé à cause d’un manque de lactase, le lactose va fermenter dans le côlon et provoquer gaz, diarrhée et douleurs intestinales 30 minutes à 2 heures après la consommation du produit laitier : ce sont les symptômes de l’intolérance au lactose.

Il faut bien distinguer l’intolérance au lactose, qui implique le sucre du lait, de l’allergie au lait (de vache, ou APLV), qui implique les protéines du lait et dont le mécanisme est très différent, touchant principalement les enfants de moins de 3 ans.

Comment sont pris en charge les intolérants au lactose ?

En France, il est estimé que 30 à 50 % des adultes ont une digestion incomplète du lactose liée à un déficit en lactase. Il existe donc différents niveaux de tolérance des produits laitiers, en fonction du niveau de lactase présent chez l’individu.

La prise en charge de l’intolérance au lactose repose sur la limitation, pouvant aller jusqu’à la suppression dans les cas les plus graves, des aliments contenant du lait. Il est aussi possible de prendre de la lactase sous forme de complément alimentaire, en comprimés. Toutefois, des études ont démontré que des doses uniques correspondant à 12 g de lactose pouvaient être ingérées sans apparition de symptômes chez les adultes et adolescents intolérants*.

La réglementation ne spécifie pas de seuils pour pouvoir utiliser la mention « sans lactose », sauf pour les aliments infantiles. Dans ce cas, une quantité de 10 mg de lactose pour 100 kcal de produit est considérée comme la limite. Les autorités recommandent en général et par défaut d’utiliser ce seuil pour tous les produits.

Les produits KRISS‑LAURE contiennent une association de protéines laitières et végétales à haute valeur nutritionnelle, qui ont été sélectionnées pour leur pureté afin de réduire au maximum la présence de composants non souhaités comme le lactose. Réglementairement, les produits KRISS‑LAURE ne peuvent garantir une absence totale de lactose. Cependant, leur teneur en lactose, très faible, est comprise en moyenne entre 0,3 et 0,5 g pour 100 ml de produit préparé (sauf Douceur de cacao : 1,7 g par portion), soit 20 fois moins par portion que la dose a priori tolérable même chez les intolérants (12 g) !

Source : Suchy FJ et coll. NIH Consensus Development Conference Statement : lactose intolerance and health. NIH Consens State Sci Statements 2010;27:1-27.