Logo Kriss-Laure

Renforcer son immunité par l’alimentation

15/12/2021

Comment renforcer ses défenses immunitaires ? Il s’agit d’une préoccupation majeure (en prévision d’un voyage, d’une période d’examen pour les étudiants ou tout simplement à l’approche d’une période hivernale). Cela est amplifié depuis plus d’un an en raison du contexte sanitaire.
Les facteurs pouvant impacter le système immunitaire sont nombreux : l’alimentation, le tabagisme, le sommeil, l’activité physique, le stress…
Comment fonctionne le système immunitaire ? Comment l’alimentation peut-elle l’influencer ?

Comment fonctionne le système immunitaire ?


Le système immunitaire permet à l’organisme de lutter contre des attaques extérieures de toute nature : des infections courantes (rhume, grippe…), celles moins courantes (altération des fonctions des cellules) en passant par les corps étrangers (une écharde par exemple). Les virus et bactéries sont naturellement présents dans l’air, l’eau et la peau, sans système immunitaire nous ne serions plus protégés contre cet environnement hostile.


Lorsqu’un microbe entre en contact avec l’organisme, il va tout de suite être détecté et capté par les globules blancs. Ces derniers vont alors se mettre à sécréter des substances capables d’éliminer le microbe (les cytokines). En parallèle les lymphocytes B et T s’activent. Les lymphocytes B produisent les anticorps et les lymphocytes T détruisent les cellules contaminées.


Plusieurs types de mécanismes vont en réalité intervenir dans la réponse immunitaire :
- les barrières physiques telles que la peau et les muqueuses ;
- l'inflammation ;
- les cellules de l'immunité innée : ces cellules réalisent la phagocytose, c'est-à-dire qu'elles détruisent les corps étrangers de manière non spécifique ;
- le complément : il s'agit d'un groupe de protéines qui stimule l’immunité notamment en lysant directement les cellules pathogènes ;
- l’intervention des cellules spécialisées appelées lymphocytes :

  • les lymphocytes B (immunoglobulines) : ils sont responsables de la production d'anticorps qui se fixent sur les protéines étrangères pour détruire le pathogène ;
  • les lymphocytes T : ils peuvent détruire directement les particules étrangères. Ils sont produits dans le thymus.


Le système immunitaire se forme dès la période fœtale via le placenta et se renforce tout au long de l’évolution de l’enfant. Cependant, avec l’âge la réaction immunitaire s’affaiblit et nous rend plus sensible aux agressions extérieures. C’est pourquoi une bonne hygiène de vie et de bons choix alimentaires participent au soutien du système immunitaire.

Quelles substances nutritionnelles boostent le système immunitaire ?


L’alimentation regorge de « pépites » que sont les vitamines, les minéraux ou encore les substances organiques… Il n’y a pas de secret, une alimentation variée et équilibrée garantit un apport suffisant de ces éléments.


  • Le zinc participe à de nombreuses réactions métaboliques et intervient notamment dans la régulation du système immunitaire en stimulant le développement des lymphocytes T et la production de cytokines. De plus, il est un puissant antioxydant permettant de lutter contre les radicaux libres.

  • Le cuivre est également impliqué dans la réponse immunitaire et est un puissant antioxydant.

  • Le sélénium quant à lui, va stimuler la production des anticorps et est un constituant de certaines enzymes antioxydantes.

  • La vitamine C est anti-inflammatoire, antioxydante et anti-infectieuse. Elle facilite notamment la sécrétion de cytokines.

  • La vitamine E joue un rôle essentiel dans la protection de la membrane des cellules de l’organisme contre le stress oxydatif. Elle agit en synergie avec la vitamine C et le sélénium. La vitamine E permet aussi d’améliorer la réponse immunitaire.

  • La vitamine A stimule la production et l’activation des lymphocytes B et T. Elle est également essentielle à la fonction barrière de la muqueuse intestinale.

  • La vitamine D stimule la production d’anticorps et la sécrétion de cytokines.

  • Les polyphénols sont des substances organiques présentes principalement dans les végétaux (flavonoïdes, tanins, anthocyanes…). Ce sont d’excellents antioxydants et régularisent la fonction immunitaire.

  • Le microbiote intestinal a un rôle clé dans l’immunité. En effet, il participe à la défense de l’organisme face aux agressions extérieures : environ 60 % de nos cellules immunitaires sont localisées au niveau de l’intestin. Il joue également un rôle protecteur contre les agents pathogènes par l’effet barrière.

Et les produits Kriss‑Laure ?


L’ensemble des produits Kriss‑Laure sont enrichis en vitamines et en minéraux d’origine naturelle (zinc, cuivre, sélénium, vitamine C sous forme d’extrait d’acérola, vitamine D, vitamine E, vitamines du groupe B).
De plus, Kriss‑Laure propose dans le cadre de sa nouvelle gamme KRISSlife sa boisson IMMUNi-T qui est un « booster » d’immunité.
Elle est composée d’un complexe d’actifs d’origine naturelle (extrait de sureau et poudre de miel), de vitamines et de minéraux, de bêta-glucanes et de ferments lactiques. Les vitamines et minéraux ont été soigneusement sélectionnés pour accompagner la réponse immunitaire de l’organisme et booster la vitalité pour mieux faire face aux agressions extérieures.