Logo Kriss-Laure

Allergènes alimentaires : une préoccupation croissante des consommateurs

19/10/2020

Les allergènes alimentaires sont partout, qu’il s’agisse d’aliments non, peu ou très transformés. De plus en plus de produits portent des mentions « sans … », revendiquant l’absence de certains d’entre eux. Mais qui sont-ils au juste ?

Qu’est-ce qu’un allergène ?


Un allergène est très généralement une protéine, capable de provoquer, chez des personnes ayant un terrain allergique (appelé « atopie »), la sécrétion d’anticorps spécifiques.
Cette phase asymptomatique est la sensibilisation. Ultérieurement, une nouvelle rencontre avec cet allergène provoque la reconnaissance de celui-ci par les anticorps et peut engendrer une réaction allergique, allant de symptômes légers (picotements dans la bouche) à très graves (choc anaphylactique).
Les allergènes peuvent entrer au contact de l’organisme par voie digestive (allergies alimentaires, allergies médicamenteuses), cutanée (nickel, piqûres d’insectes…) ou respiratoire (pollens, acariens, poils de chat…).

Qui est concerné ?


Les allergies sont, pour l’Organisation Mondiale de la Santé, la 4ème affection chronique la plus préoccupante dans le monde.
Leur prévalence a particulièrement augmenté au cours des 30 dernières années dans les pays industrialisés : on estime aujourd’hui que 30 % de la population est concernée. Si elles sont plus fréquentes chez les enfants et les jeunes adultes, tout le monde peut en souffrir, avec des variations selon les pays et l’âge. L’allergie alimentaire ne concerne cependant qu’entre 2 et 5 % de la population générale.
Dans l’alimentation occidentale, les principaux aliments contenant des allergènes alimentaires sont les céréales à gluten, les crustacés, les mollusques, les poissons, les œufs, le lait, le soja, l’arachide, le lupin, le céleri, la moutarde, les graines de sésame, les fruits à coque et les sulfites.

Pourquoi certains consommateurs les évitent-ils ?


De nombreuses personnes se plaignent de troubles digestifs.
Par ailleurs, on découvre que de plus en plus de problèmes de santé peuvent être liées à l’alimentation et à la santé intestinale.
Parmi les conseils en cas de doute sur l’implication de certains aliments, il est conseillé de consulter un allergologue qui pratique des tests cutanés, souvent complétés par des tests sanguins. Un régime d’éviction pourra également être testé sur une période définie, afin de constater des effets éventuels sur la disparition ou l’atténuation des symptômes.


Il faut cependant noter que d’autres pathologies sont proches de l’allergie alimentaire et peuvent être confondues avec elles, notamment :

  • La maladie cœliaque, doit faire l’objet d’analyses plus approfondies (biopsie de l’intestin) ; elle conduit à l’éviction stricte du gluten.
  • L’intolérance non cœliaque au gluten, est encore mal connue ; les personnes qui en souffrent observent cependant une amélioration de leur santé en suivant un régime d’éviction du gluten.
  • L’intolérance au lactose (sucre issu du lait), due à un déficit de production d’une enzyme digestive qui n’implique pas de mécanismes immunologiques et qui n’est donc pas une allergie. Elle implique en revanche une suppression ou diminution de la consommation de produits laitiers.
  • Les « fausses allergies » impliquent des médiateurs chimiques (histamine, tyramine) contenus dans les aliments et capables d’engendrer des symptômes proches des allergies.

Que trouve-t-on dans les produits Kriss‑Laure ?


Comme la réglementation l’exige, tous les allergènes sont précisés sur les listes d’ingrédients en caractère gras. Les personnes allergiques sont ainsi informées sur la composition d’un produit et peuvent alors éviter de le consommer.


Dans la formulation des produits Kriss‑Laure, il est apporté différents ingrédients d'origine laitière.
Les protéines ajoutées issues de technologies nouvelles de filtration ont des valeurs très faibles en lactose ce qui permet aux intolérants au lactose de pouvoir consommer une grande partie de nos produits, il en est de même de nos ferments lactiques.
Seules nos gammes Idées Délices, et Douceur de cacao contiennent du lait écrémé utilisé pour apporter plus de rondeur aromatique à ces références.
Nous trouvons également dans les produits Kriss‑Laure, des fibres de blé sans gluten. Malgré l’absence de gluten, l'allergène " blé" sera tout de même noté en caractère gras.
La saveur Crustacés de la gamme Potages, indiquera en gras quant à elle la présence d'allergènes "crustacés".