Logo Kriss-Laure

Le fer

30/08/2021


Le fer est un oligo-élément indispensable à l’organisme et aux propriétés multiples. Ne pouvant pas être synthétisé par l’organisme, il doit être apporté par l’alimentation.

Aujourd'hui, les carences en fer liées à une mauvaise alimentation sont les plus répandues en France et en Europe. C’est pourquoi la connaissance des sources alimentaires en fer et une alimentation équilibrée et variée contribuent à en couvrir les besoins.

Le fer, un minéral essentiel à l'organisme


Une fois absorbé par l'organisme au niveau de l’intestin, le fer a trois voies d'utilisation. La majorité (65-70 %) rentre dans la composition de l'hémoglobine, une protéine présente dans les globules rouges qui fixe l'oxygène et le transporte dans le sang. Une autre partie entre dans la fabrication de la myoglobine (environ 5 %), une protéine présente dans les muscles qui fixe l'oxygène et leur garantit ainsi une réserve d'oxygène.
Enfin, le reste compose certaines enzymes impliquées dans la respiration et la synthèse de l'ADN et constitue les réserves de fer de l’organisme.

Quelles sont les sources alimentaires de fer ?


Le fer existe sous deux formes :
Le fer héminique (d'origine animale) est assez bien assimilé par l'organisme, à hauteur de 20-25 % des apports alimentaires. On le retrouve principalement dans les abats, les viandes, les poissons et les produits de la mer.
Le fer non héminique (d'origine surtout végétale) est beaucoup moins bien absorbé par l'organisme. Sa biodisponibilité est de 5 à 10 %. On le retrouve dans les légumineuses, les fruits et légumes, les produits oléagineux, les œufs...


Pour une meilleure assimilation du fer, il est conseillé de consommer au cours du même repas des aliments riches en vitamine C (fruits et légumes) car elle facilite l'absorption du fer.
A l’inverse, les tannins présents dans le thé et le café, eux, réduisent son absorption.

Quels sont les besoins quotidiens en fer ?


Les besoins en fer varient en fonction du sexe, de l'âge et du statut physiologique. Par exemple, les femmes ont un besoin plus important que les hommes pour combler les pertes liées aux menstruations. La grossesse est également une période où les besoins sont considérablement augmentés : au cours du 2ème et 3ème trimestre en particulier. En effet, le fer permet de répondre à l’augmentation du volume sanguin de la mère, il entre également dans la constitution des tissus du fœtus et du placenta et permet de constituer une réserve de fer suffisante pour compenser les pertes sanguines lors de l’accouchement. Pendant la période de l’allaitement, il est aussi conseillé d’augmenter ses apports en fer pour conserver un bon statut martial de la mère et assurer un apport suffisant à l’enfant via le lait maternel.
Les personnes végétariennes et végétaliennes doivent également surveiller particulièrement leurs apports en fer. Cela ne signifie pas que ces régimes alimentaires entraînent automatiquement des carences, mais comme le fer le mieux assimilé est d’origine animale, il y a plus de risque d’être carencé si on ne suit pas de près son alimentation.


Les RNP (Références Nutritionnelles de la Population) pour l’adulte en fer sont estimées à 11 mg/j et jusqu’à 16 mg/j pour les femmes ayant des pertes menstruelles élevées.

Quels sont les risques en cas d’apports en fer insuffisants ?


Les carences en fer sont un des problèmes nutritionnels les plus répandus dans le monde. On parle alors d’anémie ferriprive ou d’anémie par carence martiale.
Dans certains pays cette anémie est plutôt liée à des maladies responsables de pertes de sang tandis qu’en Europe elle est liée à une alimentation non équilibrée.
L’anémie se traduit par de nombreux symptômes : pâleur, faiblesse musculaire, fatigue, essoufflement à l’effort, perte de cheveux… pouvant même entraîner étourdissement et perte de connaissance dans certains cas.

Et les produits Kriss‑Laure ?


Tous les produits Kriss‑Laure sont enrichis en fer. Le fer sélectionné par Kriss‑Laure pour enrichir ses produits est sous forme d’extrait de levure enrichi d’origine naturelle. Des études scientifiques montrent que l’ensemble des vitamines et minéraux liés à des levures sont absorbés plus lentement et présentent ainsi une meilleure biodisponibilité que les autres formes de ces substances.
De plus, tous les produits Kriss-Laure contiennent du jus concentré d’acérola déshydraté enrichi en vitamine C. Ainsi le fer couplé à la vitamine C est mieux assimilé par l’organisme.